Archive

Posts Tagged ‘bibliothèque numérique’

Faut-il résister à la numérisation du livre?

26 octobre 2009 8 commentaires

Depuis quelques mois, le livre numérique fait couler beaucoup d’encre électronique. Je lis quotidiennement sur le sujet et je partage avec vous mes lectures et mes réflexions. Je traque la moindre information sur mes blogs et sites préférés susceptibles de nous éclairer un peu plus sur les enjeux de l’édition numérique et surtout son application au quotidien.

ebookCe matin je tombe sur un énième article publié sur le site en ligne du quotidien régional Var Matin avec le sempiternel même titre déjà lu et relu ailleurs  « Pour ou contre le livre électronique ». Ce genre de titre me fait bondir parce qu’une fois de plus, c’est à mes yeux un titre réducteur, un titre que n’élève pas le débat. Mais ce n’est pas tant le titre qui m’a fait réagir. C’est la réaction d’une libraire varoise qui affirme : « les amoureux du livre n’iront pas vers la version numérique, il faut résister, être vigilants ».

« Être vigilants », « résister »… y aurait-il un front de libération du livre papier en cours de création quelque part? Une milice du livre papier ? Je réponds à cette Madame, professionnelle dont la vocation est de faire en sorte que la lecture soit toujours au goût du jour que les amoureux du livre resteront des amoureux du livre qu’ils soient en papier ou numérique. Parce que les amoureux du livre ne sont pas amoureux de l’odeur de l’encre et du fameux toucher sensuel du papier – c’est une croyance et le seul argument ringard mis en avant à chaque fois – mais ils sont d’abord et avant tout amoureux de la lecture, amoureux d’une histoire, d’un style, et pourquoi pas d’un auteur. Croyez-vous que parce que demain, le livre sera numérique – inutile de résister, c’est ça qui va arriver – il n’y aura plus d’amoureux du livre ? Le plus inquiétant, c’est que plus personne ne soit amoureux de la lecture.

J’ai un grand respect pour le métier de libraire et je comprends leurs inquiétudes. Mais j’ai encore un plus grand respect pour ces libraires qui n’oublient pas que leur mission est de faire en sorte de perpétuer le goût de la lecture et surtout pour ceux qui cherchent des solutions originales pour faire cohabiter le papier et le numérique.

LIRE L’ARTICLE DE VAR-MATIN

Et vous, qu’en pensez-vous ? Qu’est-ce qui donne de la valeur à un livre ?

Comment créer un roman 2.0

Dévouvrez les dessous du Roman d’Arnaud et partagez avec nous une nouvelle expérience de lecture numérique. Début des festivités numériques le 31 octobre 2009.

TOUT SAVOIR SUR LE ROMAN D’ARNAUD

Verdict de nos lecteurs: les livres numériques coûtent trop cher

21 septembre 2009 5 commentaires

48% des lecteurs sondés considèrent qu’un livre numérique doit coûter 50 % moins cher qu’un livre papier. Encore une fois, on est encore loin de la réalité.

LivresNumLa polémique autour du prix d’un livrel risque de perdurer encore longtemps. Les résultats du sondage effectués auprès de nos lecteurs tout au long de la semaine dernière viendra sans nul doute l’alimenter. Force est de constater, à la lecture des résultats que je vais m’empresser de vous livrer, que le marché – une fois n’est pas coutume – ne semble pas réellement tenir compte des désidératas du consommateur.

La semaine dernière, notre précédent sondage sur le prix des lecteurs de livres électroniques démontraient déjà un certain décalage entre les attentes des consommateurs et les prix du marché.

Donc, à la question « quel est le juste prix d’un livre numérique », 48 % d’entre vous ont répondu qu’un livrel devrait coûter 50% moins cher qu’un livre papier, 26% pensent qu’il devrait coûter 30% moins cher et 17% souhaiteraient qu’il coûte 75 % moins cher. Vous êtes un très petite minorité (4%) à avoir coché la case « acheter chapitre par chapitre ».

Le marché du livre numérique est encore un marché naissant. Les modèles économiques autour de la dématérialisation du livre se cherchent encore. Cependant, je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec la musique et les nouvelles habitudes de consommation. Apple, avec le iPod et iTunes, a semble-t-il réussi le pari de bouleverser quelqu’un peu l’économie du disque avec le téléchargement légal depuis sa boutique iTunes d’albums à 9,99 euros (9,99 $). A titre d’information, depuis l’ouverture de l’iTunes music Store se sont 8,5 milliards de chansons qui ont été vendues. Je ne vois pas pourquoi, je continuerai à payer 20 euros un album CD dans un magasin, non vraiment pas.