Archive

Posts Tagged ‘amazon’

Numeriklivres: une nouvelle aventure éditoriale numérique débute!

Dans le sillage de Robert ne veut pas lire, SmartNovel ou encore Leezam, la création littéraire numérique pourra désormais compter sur un nouvel acteur: Numerik:)ivres!

Un des visuels des 4 collections que Numerik:)ivres va lancer au printemps prochain

Un tantinet provocateur mais définitivement positif, c’est avec le slogan « Souriez, vous lisez en numérique » qu’elle affiche fièrement dans sa bande-annonce promotionnelle, que la maison d’édition Numerik:)ivres se prépare à lancer 4 collections au printemps prochain:

  • Histoires à lire debout
  • Nouvelles à lire debout
  • Petites vites, nouvelles érotiques et impudiques
  • Carnets à blog

Les titres – des titres inédits – seront diffusés sur iPhone et iPad, le Kindle d’Amazon et aux formats ePub sur diverses plateforme de téléchargement (librairie.immateriel.fr, Numilog) pour une compatibilité avec les autres lecteurs de livres électroniques qui sont ou seront disponibles sur le marché.

Numerik:)ivres est en quête de manuscrits et sollicite les auteurs en devenir sur son site Internet.

ebook : les éditeurs ont-ils de bonnes raisons de trembler ?

Le New York Times a déjà recruté 25000 abonnés avec le lecteur Kindle 2 d'Amazon

Le New York Times a déjà recruté 25000 abonnés avec le lecteur Kindle 2 d'Amazon

Le 1er septembre dernier, une des journalistes vedettes de la radio de Radio-Canada, à Montréal, Christiane Charette a consacré une émission entière sur le livre électronique en présence, entre autres, d’un des plus célèbres écrivains québécois, Michel Tremblay et de Bruno Guglieilminetti. Les deux invités sont venus sur le plateau avec leur lecteur de livre électronique respectif et ont échangé pendant une bonne dizaine de minutes sur la question.

ÉCOUTER L’ÉMISSION

Suite à cette émission dont je vous laisse le soin d’apprécier par vous-même la pertinence des propos des intervenants qui sont malgré tout restés très en surface sur le sujet – parfois on a quand même le sentiment d’être devant des gamins qui viennent de découvrir de nouveaux jouets – le journaliste Mazz a réagi sur son blog avec plus de maturité et surtout sans mâcher ses mots.

« L’industrie du livre va vivre dans les quelques prochaines années une révolution aussi importante que ne le fut l’invention de Gutenberg » écrit-il. Il ajoute « Je comprend pourquoi les éditeurs tremblent! On ne parle pas d’un petit changement, mais d’une désintermédiation de la chaîne de valeur de l’industrie de la publication« .

LIRE L’ARTICLE AU COMPLET DE MAZZ

Quand le numérique cohabite avec le papier

Une information intéressante relayée par ouest-france. fr, sur l’initiative d’une librairie brestoise qui a compris que cela ne servait à rien de partir en guerre contre le livre numérique mais au contraire que les deux pouvaient très bien cohabiter ensemble.

Ouest-France

« Une petite révolution. » Face à la concurrence des sites Internet de la Fnac et d’Amazon, les librairies indépendantes passent à l’offensive. Depuis le mois de juillet, à Brest, la librairie Dialogues de Charles Kermarrec propose des livres numériques sur son propre site et va se lancer dans l’édition.

En collaboration avec la plateforme Numilog, distributeur de livres numériques et filiale du groupe Hachette, l’enseigne brestoise dispose d’un catalogue comprenant 40 000 titres en formats « Epub » ou « PDF ». Le principe ? Il faut télécharger ces titres sur http://www.librairiedialogues.fr, et les lire sur son ordinateur, son téléphone portable ou un lecteur de livres électroniques.

LIRE L’ARTICLE AU COMPLET

Dans le bac à sable de l’édition numérique, deux géants se jettent du sable dans les yeux

Google et Amazon, le choc de deux Titans ! L’enjeu : les droits d’auteur. Les deux géants se jettent du sable dans les yeux, dans le bac à sable de l’édition numérique et chacun tente d’imposer sa suprématie. Et les auteurs dans tout ça, devront-ils se contenter de regarder le combat ou pourront-ils l’arbitrer ?

LIRE L’ARTICLE SUR ACTUALITTE.COM

Libre de publier mais pas libre de lire

Le numérique va créer de nouvelles façons de lire et d’écrire

18 août 2009 1 commentaire

Auteur de La Toile, un roman uniquement publié pour une lecture sur iPhone en plusieurs épisodes comme une série télé par Leezam, Florian Lafani partage avec nous son expérience et nous livre sa vision sur l’édition numérique et son utilisation au quotidien. Pour lui, cela ne fait aucun doute que le support numérique va créer de nouvelles façons de lire et d’écrire.

Florian Lafani. Crédit photo: Roman Dherbometz

Florian Lafani. Crédit photo: Roman Dherbometz

Pouvez-vous nous présenter en quelques lignes votre parcours d’auteur et les œuvres majeures que vous avez publiées jusqu’à présent ?

Un soir, une nuit, j’avais environ 8 ans et, dans un accès de folie, j’ai tapé une histoire sur une de ces vieilles machines à écrire qui font du bruit à chaque impact du doigt sur la touche: le monde à l’envers.

Depuis, l’écriture ne m’a jamais vraiment quitté et s’est rappelé à moi de manière intense quand je suis entré dans le milieu de l’édition après des études de lettres classiques. Au milieu d’auteurs divers côtoyés chez Albin Michel, XO Editions et Oh! Editions, j’ai repris le fil de certaines histoires et en ai tissé de nouveaux.

La Toile est ma première publication. J’avais uniquement publié auparavant un texte dans une revue qui s’intitulait Le Corps du Texte.

J’aimerais que l’on parle de votre première expérience en tant qu’auteur qui a été directement publié en en livre numérique. D’abord, quelle est l’œuvre que vous avez publiée directement en numérique et pour quelle maison d’édition ?

J’ai écrit une série composée d’un prologue et de neuf épisodes qui images-9s’intitule La Toile. Empruntant tout autant aux romans-feuilletons qu’aux séries TV, j’ai essayé de proposer aux lecteurs une ambiance suffisamment intrigante pour leur donner envie de lire l’épisode suivant. Cette série a été publiée par une jeune maison d’édition numérique qui s’est lancée au mois de juin 2009 : Leezam.

Lire la suite…

Les éditeurs devraient prendre davantage de risques

10 août 2009 2 commentaires

Cathie

Après avoir essuyé plusieurs refus auprès d’éditeurs « traditionnels », Cathie Fidler, auteur de Un rêve de table rouge, a eu plus de chance auprès d’un éditeur de livres numériques. Elle nous raconte dans le cadre de notre série « J’ai publié en numérique » son expérience et nous livre quelques unes de ses réflexions sur l’édition électronique et son application au quotidien.

Pouvez-vous nous présenter en quelques lignes votre parcours d’auteur et les œuvres majeures que vous avez publiées jusqu’à présent ?

J’ai commencé à écrire tardivement, en tout cas en français, car mes premiers essais se sont faits en anglais. Je n’ai donc pas de « parcours » d’auteur, j’ai commencé à près de soixante ans avec un récit à deux voix que j’ai naïvement envoyé à de nombreux éditeurs ‘traditionnels’, pour recevoir la lettre de refus tout aussi traditionnelle à chaque fois. Naturellement cela ne m’a pas fait très plaisir, mais j’ai continué à écrire…

J’aimerais que l’on parle de votre première expérience en tant qu’auteur qui a été directement publié au format numérique . D’abord, quelle est l’œuvre que vous avez publiée et pour quelle maison d’édition

images-20 Lire la suite…

Gwen Catala : « le numérique déchaîne le débat et les passions »

images-22Dans le cadre de notre série d’entrevues sur le thème « J’ai publié en numérique », Gwen Catala, auteur de L’indécis, un ouvrage directement édité en numérique par Pe Soft, nous parle de son expérience électronique. Avec lui, nous évoquons l’avenir de l’édition, les avantages et les inconvénients du livre électronique, les contraintes d’écriture, la relation de travail entre les auteurs et les éditeurs, l’utilisation des réseaux sociaux comme Facebook et Twitter comme nouvel outil de promotion

Pouvez-vous nous présenter en quelques lignes votre parcours d’auteur et les œuvres majeures que vous avez publiées jusqu’à présent ?

La littérature et l’écriture se sont imposées à moi tardivement. Mais comme nombres de trentenaires, je suis un enfant de la télévision et du cinéma. Et c’est ce goût du visuel qui, non content de m’avoir bercé, m’a fait franchir le cap en 2005. Aussi, après m’être essayé à la communication, au marketing et même à la production de court-métrage, je me suis jeté corps et âme dans cette passionnante aventure. J’ai publié ma première nouvelle Malédiction… Le jour où je suis mort aux éditions Le Manuscrit. Puis, j’ai écrit une dizaine de courts métrages avant de me lancer dans l’écriture de mon premier roman. Lire la suite…

Guerre des ebooks: la contre-attaque de Sony

31 juillet 2009 2 commentaires

images-19Aprés Barnes&Nobles qui vient de mettre en place une plateforme de 700 000 références, alors qu’Amazon propose quant à lui 300 000 références exclusivement pour les détenteurs du Kindle (disponible uniquement aux USA), Sony vient de lancer une nouvelle offensive sur le marché du livre numérique en annonçant la disponibilité pour ses Reader de plus d’un million de titres tombés dans le domaine public, titres tirés de Google Books

Grâce à cette offensive, le fabricant japonais devance l’anglais Barnes&Nobles en devenant la plus grande plateforme d’ebooks de la planète.

La guerre des ebooks ne fait que commencer. Elle devrait d’ailleurs même prendre une nouvelle tournure lorsqu’Apple mettra en marché son iBook tactile à la fin de cette d’année.

Sony va mettre en marché son nouveau Reader en août

Sony n’a pas l’intention de rester à la traîne sur le marché des lecteurs numériques surtout depuis qu’Amazon a baissé le prix de son kindle qui se détaille à l’heure actuelle à 299$ sur le marché américain. Le nouveau reader de Sony devrait être commercialisé à partir du mois d’août dans la même fourchette de prix. Le nouvel appareil ne sera pas équipé d’un écran tactile mais il sera plus grand. Il sera par ailleurs doté du wifi et offrira un plus grand stockage.

sonyprs505_610x630