Accueil > Opinions, Sondage > L’important dans le livre, c’est l’histoire !

L’important dans le livre, c’est l’histoire !

47% des sondés pensent que ce qui donne de la valeur à un livre, c’est l’histoire qu’il contient contre seulement 13% qui pensent que c’est le fait qu’il soit imprimé sur du papier.

yaduboulot_ebooks

Dessin par Aldus

En réaction aux propos d’une libraire qui affirmait que « les amoureux du livre n’irait pas vers la version numérique », je réagissais vivement la semaine dernière dans un de mes posts sur ce type de discours négatifs qui consistent systématiquement à opposer le livre papier au livre électronique.

Je vous posais alors tout simplement la question, dans le cadre d’un sondage « maison », « qu’est-ce qui donne de la valeur à un livre ». Je publie, ci-dessous une nouvelle fois ce sondage. Vos réponses ont quelque chose de rassurant et ne font que confirmer ce que je tente de démontrer depuis quelques temps sur ce blog, à savoir, que le plus important à mon avis, est que les professionnels de l’édition incluant les auteurs doivent garder en tête qu’ils ont tout intérêt à ce que le papier et le numérique cohabitent intelligemment. Je reste également convaincu que les amoureux du livre ne sont pas forcément attachés au support, comme certains ayattolahs du papier voudraient nous le faire croire, mais bien à la lecture. Et nous avons tous intérêt à ce que ce goût de lecture perdure le plus longtemps possible.

Les résultats de ce sondage maison sont éloquents:  47% des sondés ont répondu que ce qui donne de la valeur à un livre, c’est l’histoire; 33 % l’écriture et seulement 13% considèrent que le fait qu’il soit imprimé sur du papier lui donne de la valeur. A noter que, selon 7% de nos sondés, ce n’est pas l’auteur qui donne de la valeur à un livre et encore moins la maison d’édition.

Je persiste et signe en affirmant, à mon tour, n’en déplaise à notre amie libraire dont la vocation est je crois de donner le goût de lire à ses clients avant toute chose et de respecter leur façon de lire mais je peux me tromper, que l’on est d’abord et avant tout un amoureux de la lecture. Et que, par conséquent, les amoureux de la lecture continueront de lire, quelque que soit les supports de lecture qui seront à leur disposition. Concentrons plutôt le débat sur ceux qui n’ont jamais eu ou qui ont perdu ce goût de la lecture bien avant que la révolution du numérique ne fasse son entrée dans le merveilleux petit monde parfois nombriliste de l’édition. Creusons-nous la tête pour trouver de nouvelles façons d’écrire des histoires pour les intéresser, enfin, à la lecture. Et si le numérique doit y contribuer parce qu’il propose des alternatives intéressante, alors pourquoi pas ?

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :