Accueil > Général, Sondage > Verdict de nos lecteurs: les livres numériques coûtent trop cher

Verdict de nos lecteurs: les livres numériques coûtent trop cher

48% des lecteurs sondés considèrent qu’un livre numérique doit coûter 50 % moins cher qu’un livre papier. Encore une fois, on est encore loin de la réalité.

LivresNumLa polémique autour du prix d’un livrel risque de perdurer encore longtemps. Les résultats du sondage effectués auprès de nos lecteurs tout au long de la semaine dernière viendra sans nul doute l’alimenter. Force est de constater, à la lecture des résultats que je vais m’empresser de vous livrer, que le marché – une fois n’est pas coutume – ne semble pas réellement tenir compte des désidératas du consommateur.

La semaine dernière, notre précédent sondage sur le prix des lecteurs de livres électroniques démontraient déjà un certain décalage entre les attentes des consommateurs et les prix du marché.

Donc, à la question « quel est le juste prix d’un livre numérique », 48 % d’entre vous ont répondu qu’un livrel devrait coûter 50% moins cher qu’un livre papier, 26% pensent qu’il devrait coûter 30% moins cher et 17% souhaiteraient qu’il coûte 75 % moins cher. Vous êtes un très petite minorité (4%) à avoir coché la case « acheter chapitre par chapitre ».

Le marché du livre numérique est encore un marché naissant. Les modèles économiques autour de la dématérialisation du livre se cherchent encore. Cependant, je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec la musique et les nouvelles habitudes de consommation. Apple, avec le iPod et iTunes, a semble-t-il réussi le pari de bouleverser quelqu’un peu l’économie du disque avec le téléchargement légal depuis sa boutique iTunes d’albums à 9,99 euros (9,99 $). A titre d’information, depuis l’ouverture de l’iTunes music Store se sont 8,5 milliards de chansons qui ont été vendues. Je ne vois pas pourquoi, je continuerai à payer 20 euros un album CD dans un magasin, non vraiment pas.

Publicités
  1. 21 septembre 2009 à 3:05

    Quelle est l’excuse des éditeurs pour pratiquer des tarifs exorbitants?

    • numerikbook
      21 septembre 2009 à 3:07

      L’excuse le plus souvent avancée, c’est le coût technologique et les problèmes de TVA à 19,6 % sur le livre numérique alors qu’elle est de 5,5 % sur le livre papier

      • 22 septembre 2009 à 12:00

        Coût technologique…?
        Ou il y a quelque chose qui m’échappe, ou alors ils sont vraiment de mauvaise foi…
        Ils ont de toute façon le fichier numérique du livre, qu’est-ce qui pourrait bien coûter dans la transposition en epub, ou encore plus simple, html?
        Et même si il faut effectivement compter quelques heures de travail pour effectuer une bonne conversion, comment oser comparer ces coûts à ceux cumulés de la composition, de l’impression, de la reliure, du graphisme de couverture, de diffusion etc?

  2. 21 septembre 2009 à 4:05

    Le jour où les éditeurs prendront avec sérieux le livre électronique, un grand pas sera franchis… le jour où.

    Et pendant ce temps-là, Google et son armada continue, même si en apparence la justice US semble mettre des bâtons dans les roues du géant.

    Car posons-nous la question : avons-nous vraiment intérêt à ce que Google abandonne livre électronique ?

    1 – si c’est pour piller les auteurs et les dépouiller de leurs droits, alors, oui c’est une bonne chose

    2 – si c’est pour créer un modèle économique rejoignant l’attente des consommateurs, Google aujourd’hui est le seul à pouvoir le faire, c’est aussi une mauvaise chose

    3 – si Google abandonne, qui reprendra le flanbeau et sera en mesure de créer un business modèle exemplaire dont le livre a tant besoin ? Alors ce sera une très mauvaise nouvelle.

    Quand, quand seulement les éditeurs voudront bien mettre de l’eau dans leur vins et non pas amasser des fortunes sur le dos des auteurs (les gros éditeurs), alors sera venu le temps de la renaissance du livre…

    Il est urgent d’organiser une rencontre entre TOUS les acteurs, c’est une évidence à laquelle, faute de s’y astreindre, toute une filière va s’écrouler.

    Partage ou tout pour soi…. Choisis ton camp…

    A bien y réfléchir, pesons le pour et le contre avant de bouter Google…

  1. 29 septembre 2009 à 1:35

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :